lundi 26 septembre 2016

Paris, ville momie.

 J'ai habité à  Paris, il y a un quart de siècle, environ, deux de mes enfants y sont nés,  Guillaume à Sainte Félicité dans le XVème, clinique super-chic, super-chère que j'avais quitté au plus vite, trop chère pour moi puis Valentin, trois ans plus tard,  à Sainte Thérèse, dans le XVIIème, et mon cœur est resté à jamais accroché à tous ces lieux qui ont vu mes enfants naître, grandir, parfois presque mourir, et puis vivre, quand même,  la vie n'est jamais un long fleuve tranquille.



A regret j'ai quitté Paris il y a 22 ans, et depuis nous y sommes retourné  souvent,  d'abord  avec amour, avec plaisir, parfois avec regret, puis à contre -cœur, je n'ai plus envie à présent d'arpenter ces trottoirs que j'adorais, fréquenter ces magasins que j'aimais, courir théâtre ou salles, je n'ai plus envie affronter cette ville momie.



Les momies paraissent d'abord vivantes, mais de fait, sont mortes, Paris ne vit plus. Métros dégueulasses, restos et bars qui ne sont que l'ombre de ce qu'ils étaient, grands magasins un peu poussiéreux de paillettes étincelantes, Paris en vélos, Paris sans voitures, Paris en poussières d'écolos, Paris piétionnier, envahi par de pauvres hères,  migrants, immigrés, on ne sait plus, Paris poussiéreux, Paris habité par de pauvres vieux, et de pauvres gens, Paris Momie.




Anne Hidalgo entérine une ville morte, sans voiture, sans touristes, sans aucun emmerdement de grande ville, donc sans vie.

Depuis deux ou trois ans les chiffres du tourisme s'effondrent, le nombre d'habitants diminue, mais toujours plus fort toujours plus cons les parisiens  s'enferment dans une tour d'ivoire qui se meure.





Les banlieusards crèvent de tenter de survivre dans cette mégapole qui les repousse, Paris la magnifique momie s'enferme dans un schéma sans issue, une ville  entre bobos et réfugiés, que tout le monde fuit. Paris ville vomie, Paris ville momie.

Toutes les photos sont des photos de  Pompéi

vendredi 23 septembre 2016

Ce procès dont on ne vous parlera pas.

 Personne, ou presque ne vous parlera de ce procès, car les médias seront face à la vérité, de deux choses l'une, ou la France est un pays laïc, et l'ordre doit être respecté quelle que soit l'origine et la religion des français ou l'on accepte des "exceptions" communautaires gênant la vie de tous les jours des citoyens ne faisant pas partie de cette (ces) communauté(s).


La population de Beaucaire a un jeune maire FN, Julien Sanchez, qui explique, dans la vidéo ci-dessus,  paisiblement le pourquoi du comment de ses arrêtés qui l'ont emmené  jeudi devant le tribunal correctionnel de Nîmes.

Arrêtés pris afin d'arrêter les agissements d'une communauté troublant la tranquillité publique, pendant le ramadan,  au mot ramadan, les chiens des assoc antiracistes sélectives ont tout de suite pisté le gars, engagé des avocats et lâché la meute contre ce maire élu démocratiquement et largement soutenu par la population beaucairoise. L' arrêté interdisait l'ouverture  des commerces en centre ville entre 23 heures et 5 heures du matin.

Sommes nous encore dans un état qui garantit la sécurité et la tranquillité de ses habitants?

Nous le saurons le 15 décembre.

La cour a mis sa décision en délibéré au 15 décembre. L’élu frontiste est poursuivi pour « entrave à l’exercice économique par dépositaire de l’autorité publique en raison de l’origine à une ethnie, une race ou une religion ».
Julien Sanchez a pris les 16 et 17 juin 2015, au premier jour du ramadan, deux arrêtés municipaux interdisant l’ouverture de commerces – « épiceries, primeurs et commerces de distribution » – de Beaucaire après 23 heures dans certaines rues de la ville. (...)
« Il ne s’agit pas de discrimination en raison de la religion mais d’une discrimination politique dont je suis victime », a affirmé à la barre Julien Sanchez, qui a dit être simplement préoccupé par une volonté de « tranquillité publique » et par la crainte de voir certains habitants « se faire justice eux-mêmes ».
Il a estimé avoir pris des « arrêtés proportionnés ».
« Je me fiche de l’appartenance religieuse, je l’ai apprise par la procédure où ces personnes se sont qualifiées de musulmane », a-t-il précisé.
L’avocate des parties civiles a rappelé que les commerçants concernés sont tous d’origine maghrébine et de confession musulmane, et qu’ils réalisent l’essentiel de leur chiffre d’affaires durant la nuit, surtout pendant le ramadan.

 Que font les clients de ces commerçants dans la journée, puisqu'ils font la fête la nuit durant le ramadan? Ils dorment? Mais alors quand travaillent ils? Comment leurs enfants vont à l'école ou au lycée s'ils ne dorment pas la nuit? 
Le ramadan n'est pas une sorte de carnaval où l'on dort durant la journée sans manger afin de faire la fête la nuit. Un vrai ramadan, respecte le travail du jour et le repos de la nuit, même si celui-ci est écourté par la durée du jour.

Quelle sera la décision de justice? je l'ignore mais d'elle dépendra bien des arrêtés afin que le "vivre ensemble" soit possible ou pas.

jeudi 22 septembre 2016

Dans la tête de Charlie Boutin.

  Mais que se passe t-il donc dans la tête de Charlie Boutin?



Comprendre le mode de fonctionnement de quelqu'un est toujours très difficile, comprendre le mode de fonctionnement de Charlie Hebdo est aisé, ils sont outranciers, vulgaires et méchants, avec les cathos, plus modérés avec les musulmans, par peur de représailles, sans doute, et très tolérants avec les juifs, qui, je le suppose doivent les financer. Comprendre ce qui se passe dans la tête de Christine Boutin est vraiment compliqué.

                                                          Compte Twitter Christine Boutin


Hier alors que les Chirac ont formellement démenti la mort de Jacques Chirac, j'attendais un mot d'excuse de Christine Boutin qui seule dans la jungle avait annoncé la mort du roi, je pensais qu'elle supprimerait rapidement ce tweet. A ma connaissance il n'y a pas eu de démenti, et le tweet n'a pas été supprimé.





Hier soir  Bernadette Chirac a été elle aussi hospitalisée dans le même hôpital que son mari, "épuisée" "pour récupérer" selon les informations officielles, ou alors après un malaise ce qui est le plus probable, son état nécessitant des soins qu'elle ne peut avoir à domicile.




Aujourd'hui encore la question se pose Christine Boutin est elle devenue folle, encore plus folle que d'habitude? C'est une possibilité à ne pas exclure, la suite nous le prouvera ou pas.

Ou bien Jacques Chirac est mort et on tient sa mort secrète? A priori, je penche pour cette hypothèse, car j'imagine mal Christine Boutin ne pas présenter d'excuse si elle s'était trompée dans son tweet, même induite en erreur "par une source fiable" elle est responsable de ce qu'elle affirme et le sait pertinemment.

On a déjà vu cette tweeteuse impénitente prise en flagrant délit d'erreur se défendre mollement en présentant de vagues excuses mais là, elle s'est bornée à dire qu'elle se taira afin de respecter la volonté des Chirac.


Christine Boutin est toujours convaincue que Jacques Chirac est mort, hier. Si Chirac ressuscite nous en serions fort  heureusement surpris, et il parait évident que l'annonce indélicate de sa mort n'a fait que bousculer un agenda établi selon des contraintes que l'on ignore, si Jacques Chirac est effectivement décédé ce mercredi 21 septembre.

Le devoir de vérité doit parfois céder le pas à d'autres obligations, qu'importe si Jacques Chirac est mort de l'annoncer à présent ou dans trois jours?

Si la presse voue aux enfers l'indélicatesse de Ch Boutin, elle ne dit mot du dessin que consacre Charlie Hebdo aux Chirac.

mardi 20 septembre 2016

Nos ancêtres les gaulois.

Quand j'étais enfant, au Cameroun, seule blanche de ma classe, nous apprenions en ânonnant:

Nos ancêtres les gaulois, je me souviens qu'ils vivaient dans des huttes, élevaient de la volaille, cultivaient des champs,  travaillaient le bois? Pas grand chose de plus, j'aimais bien, c'était paisible, mais je me souviens très bien des rires et sourires furtifs de rangs en rangs, mes "copines noires" se moquaient totalement d'avoir ou pas des ancêtres gaulois et apprenaient avec moi le "ciment français".

Ciment français fait de chansons enfantines, de contes racontés aux petits enfants, de coutumes, des oeufs de Pâques aux sapins de Noël, coutumes parfois justes régionales, d'autres nationales, personne alors ne songeait à remettre les justes vérités à leurs places, heureusement, on ne nous parlait pas du massacre des vendéens, ni d'ailleurs d'aucun massacre perpétré durant la Révolution, on nous présentait une "histoire de France "rhabillée" pour les petits enfants et nous nous en portions fort bien.

La France d'alors était généreuse et donnait des ancêtres gaulois à tous les français, et les français trouvaient cela bien, parfois un peu incongru, mais sympa quand même. J'ignore l'histoire du Cameroun,  mais j'imagine des luttes sans fin entre tribus, luttes féroces, cannibalismes, esclavagisme, je ne suis pas certaine, qu'apprendre le vrai passé du Cameroun aurait aidé mes jeunes condisciples à vivre sereinement leurs vies.

Au Cameroun, il n'y a pas de Mont Saint Michel, ni de Versailles ni même de Tour Eiffel, alors partager ce passé riche en histoires mythique est aussi un cadeau qu'on leur fait, ils sont français à 100% et leurs ancêtres sont autant gaulois que les miens.

Apprendre "nos ancêtres les gaulois" à tous les petits français signe une adoption plénière, nous offrons le passé fantasmé des FDS à tous les petits français et pour faire bonne mesure,  nous devrions aussi leur apprendre à chanter non La Marseillaise mais  Meunier tu dors, Frère Jacques, et encore A la claire fontaine.

Sarkozy a parfaitement raison de vouloir reprendre ces abécédaires de culture commune aux programmes de l'Education Nationale, seuls les imbéciles ont pris son message à la lettre, les autres  en auront compris l'esprit, mais pour décrypter l'essentiel de ce message peut-être faut-il un pré-acquis que n'a pas cette charmante Belkacine.


350 millions d'albums d'Asterix vendus ne viendront pas me contredire, on a  tous besoin d'un petit ancêtre gaulois chez soi.





lundi 19 septembre 2016

Chirac va mieux



Pauvre naufrage, Chirac? Un gars qui n'a pas fait grand chose mis à part tromper sa femme et que tout le monde aime bien, car il est à la base, plutôt sympa et n'a pas contrarié grand monde, sauf, peut-être le cul des vaches!


Lorsque je vois l'avenir comptable du coût de nos présidents, je pense un mort, un réélu (Sarko) déjà, hélas, des millions d'euros de dépenses qui s'accumulent pour rien, alors sans vouloir ne traumatiser nos pauvres vieux présidents, penser à restreindre leurs dépenses serait une bonne idée.


Et sinon?  Je rêve que les médias laissent Jacques Chirac mourir tranquille s'il doit mourir à présent, et rêver c'est déjà ça.





samedi 17 septembre 2016

Naïveté ou duplicité?

Ici ou là, depuis quelques temps je lisais que certains se demandaient si la guerre civile n'était pas recherchée, souhaitée, si l'opinion n'était pas délibérément manipulée afin de susciter des troubles civils de plus en plus violents. Jusqu'alors j'ai repoussé cette idée qui me paraissait si saugrenue, car les manipulations viendraient non des "migrants" mais de l'intérieur même de notre pays.

Depuis quelques temps j'avoue être un peu plus perplexe, même si je ne vois pas qui aurait intérêt à un tel conflit, si ce n'est des puissances étrangères, admettre que notre gouvernement obéisse à de tels intérêt me parait inconcevable.


                                          Château de Pontourny, centre de "déradicalisation"

Les murs n'ont rien de ceux d'une prison, et pourtant, l'arrivée des futurs locataires du château de Pontourny inquiète les riverains. C'est ici, dans cette bâtisse de Beaumont-en-Véron, une commune d'Indre-et-Loire proche de Chinon, qu'est installé le premier centre de déradicalisation de France. (...)
Un parc planté d'arbres centenaires, de salles de réunion, un foyer, une salle de sport et des chambres individuelles seront notamment à la disposition des pensionnaires. Un quartier réservé à l'administration a été installé derrière un bâtiment à la verrière blanche. Seuls les barreaux aux fenêtres rappellent que ce centre, perdu en pleine campagne, doit accueillir des jeunes en difficulté.(...)
Religion, histoire, philosophie, éducation aux médias internet sont au programme de leurs activités. Chaque pensionnaire bénéficiera d'un accompagnement médical, social et psychologique. Ils devront également s'inscrire à des activités sportives ou créatives et s'investir dans la préparation de leur réinsertion sociale et professionnelle. "La pratique religieuse sera libre pendant le temps personnel", précise Muriel Domenach, secrétaire générale du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR). Huffington Post


Certes ces pas tout à fait radicalisés assisteront une fois par semaine au lever des couleurs, mais on nous dit aussi que ces pauvres "chances" garderont leurs smartphone, mais qui en paiera l'abonnement, c'est nous? On apprend encore qu'au bout d'un mois de vacances ils pourront sortir "se promener" et que chaque pensionnaire coûtera 50  000 euros/an. Qui  paiera et a payé les travaux, la formation des encadrants ? C'est nous.

Cette réalisation et le tapage publicitaire qui lui est fait est-elle naïveté de bisounours ou provocation délibérée? Naïveté ou duplicité?  Provocation des braves français qui paient en ce moment leurs impôts, voient leurs APL supprimées ou menacées, et regardent sidérés le superbe centre de vacances qui s'ouvre pour ceux là même  qui mettent la France en péril.

Il y a peu de temps, j'aurais affirmé péremptoire, bêtise de nos gouvernants, mais quand même à ce point là?

L'ambiance de plus en plus délétère qui règne en France ne serait-elle pas orchestrée? La seule finalité que j'imagine serait de susciter des troubles tels que les français accepteraient un régime dictatorial afin de remettre de l'ordre "dans tout ça". Quoi qu'il arrive, je ne saurai jamais si la France est vraiment très mal gouvernée par stricte incompétence ou si cela relève d'un plan diaboliquement conçu pour mettre à terre notre système (assez) démocratique.

vendredi 16 septembre 2016

Sosie or not sosie?


                       "Hillary Clinton "sortant de chez sa fille, juste après son malaise. Ci dessous, deux photos, à droite Hillary Clinton, sans l'ombre d'un doute, à gauche? Surement pas Theresa Barnwell, sosie officiel de la candidate, qui était à ce moment là, à Los Angeles,  elle lui ressemble à vrai dire pas vraiment beaucoup plus, que la femme qui l'a remplacé au pied levé.


                                                      Libération

 Photo ci-dessous, dans le médaillon,  Theresa Barnwell



Qui est donc cette femme, n'ayant pas même la même silhouette qu'Hillary Clinton? Mystère, peut-être le sosie de Theresa Barnwell.

                                          Le Figaro

Il me parait certain que quoi qu'affirme le clan Clinton, la femme qui est sortie de chez Chelsea Clinton n'était pas sa mère. Il est difficile de  concevoir qu'ils aient pu pensé berner les américains ainsi, quelqu'un devrait leur souffler que depuis l'invention de la photographie ce genre de grossier subterfuge ne résiste pas à la moindre comparaison.

Cette supercherie est peut-être la supercherie de trop, ou alors les américains risquent de subir pendant quatre longues années une présidente protéiformes, protéicerveaux, aussi peut-être? Juste une marionnette?